Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des sons étranges : HUM ?

Quels sont ces grondements étranges qui se propagent sur notre terre ? Ce phénomène est signalé de plus en plus fréquemment et dans divers lieux de la planète. Les scientifiques n’ont, à ce jour, aucune explication rationnelle sur l’origine de ces sons et bruits mystérieux.

Le 16 mars 2011, nous avions publié un article concernant un bruit mystérieux et assourdissant qui avait réveillé un grand nombre de personnes dans la région de Mulhouse. (Lire l’article)

Hier, un habitant d’Eschau (près de Strasbourg) a rajouté un commentaire à cet article, précisant que le 15 janvier 2012, dans l’après-midi, il avait entendu « un bruit muni d’un grondement énorme. On aurait dit le bruit d’un réacteur d’avion gigantesque … mélangé à une sorte de bruit de métal ». Les journaux locaux n’ont, à sa connaissance, rien édité à ce sujet.

Pour mieux expliquer ce son entendu, Yves nous a joint le lien de cette vidéo :

Suite à la perplexité de Yves, nous avons décidé de faire quelques recherches sur Internet et avons trouvé un nombre effarant de vidéos et d’articles qui traitent de ces bruits et grondements.

L’année dernière, des sons inquiétants ont été signalés dans plusieurs villes des Etats-Unis, au Canada, en Russie, en Angleterre … Ces bruits sont le plus souvent assimilés à des grondements, des bourdonnements, des bruits métalliques, même à des chants de sirènes. Ils ont même un nom officiel : HUM, (le "Largs Hum" en Ecosse, le "Taos Hum" au Nouveau-Mexique ou le "Kokomo Hum" dans l’Indiana).

Ce bourdonnement, grondement, gémissement, appelez-le comme vous voulez, est fréquemment accompagné de vibrations. Il s’entend plus intensément lorsque vous êtes à l’intérieur d’une maison. Il peut durer quelques minutes, voire une demi-heure ou plus.



Quelques vidéos :
http://www.lepost.fr/article/2011/09/02/2581307_des-sons-etranges-un-peu-partout-sur-la-planete.html


Il est difficile de donner une explication scientifique à ce phénomène. Les relevés sismiques ne correspondent ni aux lieux ni aux moments de ces grondements telluriques audibles par les humains. Et les hypothèses s’accumulent. Selon certains, ces sons étranges seraient dus au ralentissement de la terre. Pour quelques autres, c’est la prophétie des Mayas qui est tout simplement en train de se réaliser. Et selon les plus pessimistes, ces grondements annoncent l’apocalypse, avec un déferlement de catastrophes comme les tremblements de terre, ouragans et tornades, éruptions volcaniques et même l’inversion des pôles.

Pas de panique, on peut quand même constater que ce phénomène de « Hum » et de sons étranges n’est pas récent et que (jusqu’à ce jour) rien d’apocalyptique n’est survenu.

Quoi que …


En pleine guerre froide, une idée a germé dans le cerveau des ingénieurs de l’ex-Union Soviétique. Ils ont songé à dissiper, préventivement, la puissance des grands séismes en construisant PAMIR, la machine à tremblements de terre. Les sismologues voulurent s’en servir pour mesurer l’épaisseur de la croûte terrestre et ce qui se produisit alors les étonna beaucoup : la terre répliqua par des microséismes. De là à imaginer qu’en soulageant la pression accumulée sous la croûte terrestre on pouvait éviter un grand séisme, il n’y a qu’un pas qu’il ne faudrait pas franchir à la légère… On peut déclencher un séisme plus important que celui qu’on tente d’éviter !
Et qu’est devenue cette machine ? Des militaires américains ont acheté la "machine à tremblements de terre" à la fin de la guerre froide. Où est-elle aujourd’hui ? On raconte que cette machine a été intégrée au programme HAARP.


Hautes fréquences et basses fréquences

Avez-vous déjà entendu parler du programme HAARP (High Frequency Active Auroral Research Program : recherches dans le domaine des hautes fréquences appliquées aux aurores boréales). Ce programme américain à la fois scientifique et militaire, fait des expériences dans l’ionosphère*. Ils peuvent produire des ondes de hautes fréquences pour ioniser les hautes couches de l’atmosphère et en faire un "réflecteur d’ondes". Le but avoué est de communiquer avec les sous-marins ou les troupes dans le monde entier.
* L’ionosphère est cette couche située au-dessus de la stratosphère et constituée de particules ionisées hautement chargées en énergie. Cette couche est vitale pour notre planète car elle joue un rôle fondamental de bouclier, au même titre que la couche d’ozone. Elle nous protège des dégagements nocifs du soleil.

Dans le livre "Les anges ne jouent pas de cette HAARP", écrit en 1995, les auteurs prétendent que la capacité d’HAARP à influencer l’ionosphère serait beaucoup plus importante qu’admise officiellement et qu’ils pourraient même, un jour, arriver à modifier le climat.

HAARP travaille aussi sur le signal de basse fréquence qui peut pénétrer plus profondément dans la terre, dans l’eau ou l’océan que le signal de haute fréquence.
- Article sur les phénomènes climatiques dont les deux ouragans de 1999, avec deux vidéos très intéressantes sur HAARP. Extrait de la deuxième vidéo : « Imaginez les cordes d'un piano comme les couches de la terre. Chacune a sa propre fréquence. Nous orientons les ondes hertziennes dans la terre et elles font vibrer n’importe quelle corde présente dans le sol. Nous pourrions recevoir un son qui nous indiquerait que c’est du gaz naturel, ou un autre qui nous suggèrerait que c’est du pétrole brut. Nous serions capables d’identifier chaque fréquence de chaque couche terrestre. Nous avons accompli cela avec seulement 30 watts de puissance de rayonnement. Si on réussit avec un milliard de watts, les vibrations seraient si violentes que le piano entier tremblerait. En fait, la maison entière tremblerait. Les vibrations pourraient être si sévères qu’elles pourraient provoquer un tremblement de terre ».

- Article sur HAARP, 2011, Presse Libre Internationale


La géothermie

Et la géothermie ? Ce n’est pas sans danger. Rappelez-vous, en décembre 2006, en Suisse, suite aux essais de forage et de stimulation de la roche en vue de créer une centrale géothermique, trois séismes ont été enregistrés à Bâle et le programme, baptiséDeep Heat Mining (exploitation minière de la chaleur profonde) a été gelé.
Pourtant la ville de Bâle et la région voisine, le Sundgau, n’ont pas oublié le terrible tremblement de terre en 1356 !
- Plus d'informations : http://www.rfi.fr/actufr/articles/085/article_49140.asp

Voici également un extrait d’un article très intéressant, paru sur le site de geologie-nature-alsace : "La géothermie profonde a été essayée à Cronenbourg près de Strasbourg. Un forage préconisé et exécuté par ELF jusqu’à la profondeur de 3200 m s’est avéré sec, d’où un gaspillage de plusieurs millions d’euros. Autre échec à Leymen, à l’ouest de Bâle. A l’est de Bâle, vers Weil am Rhein, un forage à 2000 m avec essais de fracturation a dû être arrêté car il induisait des petits séismes fissurant des maisons".



L’homme a toujours eu le désir de faire des expériences nouvelles et de jouer à l’apprenti-sorcier. Mais à force de jouer avec des pétards, ceux-ci pourraient nous exploser à la figure !

Mais revenons au sujet de notre article. Amis bas-rhinois, si vous avez entendu ce bruit et ce grondement, il serait intéressant que vous nous laissiez votre témoignage.

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

+ de vidéos sur les sons étranges :
- au Danemark
- à Los Angeles
- dans le Colorado
- Son étrange lors d’un match de Baseball : (le commentateur demande d’où vient ce son étrange – à la fin de la vidéo)
- En Biélorussie
- Compilation de sons étranges : Ukraine et Canada


Sources :

- http://fr.wikipedia.org/wiki/High_frequency_active_auroral_research_program


- Site officiel de HAARP

- Rapport sur l’environnement - Parlement Européen - du 14 janvier 1999 (voir le paragraphe T)
http://ucigc.bloguez.com/ucigc/1817358/RAPPORT-sur-l-39-environnement-la-s-curit-et-la-politique-trang-re-HAARP-et-le-nucl-aire-spatial-montr-s-du-doigt-par-Mme-Maj-Britt-Theorin

- http://beforeitsnews.com/story/1113/070/Earth_Groans_Or_HAARP_Warfare_-_The_Strange_Sound_Phenomenon.html